Hello 🙂

Hier c’était la célèbre corrida des pères Noël à Issy-Les-Moulineaux. Le principe de cette course ? Courir en tenue de père Noël ! Il existe plusieurs parcours pour cette course :

  • – 6,6 km (déguisé ou tenue sportive)
  • – 10 km (déguisé)
  • – 10 km (tenue sportive)

J’ai choisi le parcours 6,6km. Evidemment, je voulais battre mon record. Faire au moins 7minutes au KM. Mais c’était sans compter sur la raclette-party de la veille… Fromage, charcuterie, alcool, le top du boost pour réaliser une course quoi !

La course se déroulait dans le centre ville d’Issy-Les-Moulineaux. L’arrivée était située dans le stade Jean Bouin.

capture-decran-2016-12-12-a-23-23-19

 

La course

Le départ a eu lieu à 10h. On s’est levés aux alentours de 8h30 après s’être couchés à 3h du matin… Après la raclette bien sûre. Que des conditions idéales pour attaquer une course et réaliser un record…

On arrive sur le départ vers 9h45, on s’échauffe un peu et à 10h le départ est donné !

1er km :

Il y a tous types de niveaux sur le départ. La majorité des coureurs sont des coureurs du dimanche, comme moi. Le 1er km me semble quand même long. Le parcours est plat. J’ai l’impression d’être toute endormie et de me laisser entrainer par le rythme. On traverse tout le centre ville d’Issy-les-Moulineaux. Ils ont une jolie mairie 🙂 Mon allure est de 7’26 ».

2ème km :

Une petite pente est à noter sur ce km, vraiment légère. On passe sous le pont du RER et à travers les rayons du soleil, ça réchauffe ! Je profite d’une petite descente pour accélérer un peu. Mon allure est de 7’15 »

3ème km :

Mais où est ce foutu 3ème km ?! Je ne vois pas le panneau, je trouve le parcours long. Je comprends surtout que je n’ai pas étudié le parcours. Courir dans l’inconnu me semble interminable. A partir de là, j’entends partout autour de moi « On attaque le second tour ». Heu what ? Parce que le parcours est sous forme de tours ? Non mais vraiment, la prochaine fois, Floriane étudie le parcours !! A ce stade, mon allure est de 7’19 »

4ème km :

Ah enfin le 4ème km. Oui mais c’est tellement mal indiqué sur le parcours, que je ne vois pas le panneau « 4km ». Dans ma tête j’essaye de comprendre le parcours. J’ai trouvé le parcours long je me demande si je suis capable de refaire un tour. (Mais oui Floriane tu peux ! 🙂 )  Maintenant je connais le chemin et ça me semble tellement plus rapide. Il est tout petit en fait ce parcours ! Mon allure est de 7’23 ».

5ème km :

Toujours pas de panneau. On attaque la fameuse ligne droite. J’accélère un peu le pas. On court avec un groupe de personnes. On se suit. Naïm me dit qu’il nous que 1km avant la fin. Chouette ! Mon allure est de 7’20 ».

6ème km :

Et là… toujours pas de panneau. Je cours, j’ai toujours l’impression d’être sur mon 3ème km. Je commence vraiment à m’inquiéter pour la suite. Arrivée sous le pont du RER, j’entends autour de moi des personnes dire que c’est presque terminé ! Ah bon ? Non vraiment la prochaine fois j’étudie le parcours !! Je cours, je ne sais pas pourquoi, je cours simplement. Mon allure est de 7’02 »

6,6 km :

Au lieu de revenir sur la ligne de départ, le parcours nous redirige vers le stade. On doit entrer dans le stade via une montée de quelques mètres mais une montée quand même. J’ai lu beaucoup d’astuces sur internet, sur comment courir en pente. Je rapproche mes pas, je fais des petites foulées de plus en plus vite. Ouf, la pente est terminée, nous voilà sur les pistes d’athlétisme. On court 100m, on passe la ligne d’arrivée. Parcours effectué en 48 minutes. Bof, c’est pas trop mal, c’est beaucoup mieux que La Parisienne en tout cas. J’ai ma médaille. (Je commence à avoir une petite collection).

img_4763

Conclusion :

Comme d’habitude je suis toujours un peu déçue à l’arrivée mais là je ne pouvais m’en prendre qu’à la raclette moi-même. Mais ce n’est pas tout, mon allure moyenne était de 7’17 ». RECORD BATTU ! Objectif non atteint mais un record quand même. Comme dit Naïm, ma marge de progression est encore énorme ! Notes pour la prochaine fois : étudier le parcours et ne pas manger de raclette. Ma prochaine course sera pour 2017. Je m’arrête là pour cette année, mais je vous retrouve très vite dans un nouvel article avec mes objectifs de course pour l’année prochaine !

img_4781

 

Le petit + :

La médaille est phosphorescente !

img_4774

A l’année prochaine pour de nouvelles aventures sportives ! Vous pouvez toujours me retrouver sur de nouveaux articles de Noël jusqu’à la fin de l’année 🙂

 

signature